ASSOCIAZIONE ITALIANA DEI MAGISTRATI PER I MINORENNI E PER LA FAMIGLIA
[ HOME ] [ CERCA ] [ STAMPA ]
Luigi Fadiga: MINEURS ÉTRANGERS ISOLÉS, UN DÉFI A RELEVER (11.2.05)

MINEURS ÉTRANGERS ISOLÉS, UN DÉFI A RELEVER

Colloque organisé

par l’Association Louis Chatin pour la défense des droits de l’enfant

Paris, vendredi 28 janvier 2005-01-31

à la Première Chambre de la Cour de cassation

 

Un Aperçu sur la situation et sur la legislation italienne

-------------

par Luigi Fadiga,

président de la Chambre de la famille et des mineurs

de la Cour d’appel de Rome

 

 

1. L’Italie, de pays d’émigration à pays d’immigration.

            Au cours des quinze dernières années l’Italie, traditionnellement pays d’émigration, a dû affronter un changement radical pour faire face à un phénomène tout à fait nouveau: l’immigration sauvage d’un nombre très élevé d’étrangers provenant de pays pauvres ou troublés par la guerre. Le phénomène est devenu important à partir de la fin des années 80, quand un grand nombre de personnes sont entrées en Italie venant d’Albanie, des pays de l’ex Union Soviétique, d’Afrique du Nord et d’Asie aussi, en situation illégale, et que, par ailleurs, d’autre on souvent perdu la vie pendant le voyage.

Au cours des années 90 l’immigration a augmenté à un rythme très élevé, et dans la décennie 1991/2001 la présence d’étrangers extracommunautaires est passée de 350.000 à plus d’un million. Par la suite, le phénomène est devenu encore plus important. Entre 2000 et  2004, le nombre d’immigrants ayant un permis de séjour a doublé pour arriver à 2.600.000, dont 400.000 mineurs. Le nombre de ces derniers augmente au rythme de 65.000 unités par an, avec 35.000 nouveaux nés et 25.000 nouvelles entrées. On estime qu’on arrivera bientôt à 500.000 mineurs extracommunautaires dans les écoles....suite



[ HOME ] [ CERCA ] [ STAMPA ]
© 2017 AIMMF - Tutti i diritti riservati - Avvertenze legali
Per la corrispondenza con il sito: aimmf@minoriefamiglia.it -